• Courbatures and Cie

    Week-end de trois jours pour biquet et je rappelle que je suis en vacances. Biquet m'a donc chargée d'une mission pour hier: choisir le programme de la journée. Le pauvre! Il ne faut jamais dire à une bille de plomb de CHOISIR. Surtout quand j'obtiens en réponse "comme tu veux". Après moult recherches sur le temps et sur mon guide du routard, je décide de traîner biquet à Arelate. Ce nom ne vous dit rien? Normal, il date d'au moins 2000 ans, tout comme les monuments qu'on a pu visiter. Au programme donc, Arles.

    L'arrivée fut chaotique: j'avais bien repéré l'office du tourisme et le parking où se garer, mais je n'avais pas l'info sur le marché.

    Courbatures and Cie

    Et pas un petit marché, hein, un qui a l'air génial mais bouche 3 km de la ville. Deux parkings sont donc inutilisables ce matin et l'office de tourisme est caché derrière les étals. Enfin, on s'en sort quand même, on choppe les bonnes infos et on achète nos pass avantage. Franchement, si vous devez aller visiter Arles, prenez les pass: ils permettent de visiter tous les monuments , pour pas trop cher. Et surtout, ça motive un biquet à les rentabiliser donc à faire plus de choses.

    Courbatures and Cie

     

    Trêves de blabla, on commence par la cathédrale Saint Trophime. Une église romane qui possède une entrée magnifiquement sculptée.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    L'entrée est très ajourée, contrairement à l'intérieur, très dépouillé.

    Courbatures and Cie

    Mais c'est juste à côté qu'on peut découvrir un trésor de la provence: le cloître de Saint Trophime.

    En rénovation depuis quelques années, on peut tout de même bien distinguer deux types d'allées:

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

     

    * la première, plus ancienne, dans le plus pur style roman: des statues, clés de voûte ajourés.

    Courbatures and Cie

     

    * la deuxième, quelques siècles plus tard, de style gothique: plus épuré.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

     

    J'ai adoré monter sur la terrasse pour admirer la vue sur la cloître et le clocher de ma cathédrale attenante.

    La température commençant à doucement monter, biquet commence à râler. Rien de surprenant ( ça aurait été pareil par temps de pluie/ froid/ vent...). Mais bon, il existe une clim naturelle dans le sous-sol de l'hôtel de ville.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    En fait, les romains avaient construit un forum en plein centre et il subsiste aujourd'hui les fondations: des arcs bien réguliers, des coins plus sombres et humides, des vestiges de colonnes. Il fait frais mais l'endroit est quand même un peu lugubre.

    En sortant, on atterri sur la place de la république où trône une colonne de l'ancien cirque romain.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

     

    Evidemment, je suis affamée, donc pause sandwich et glace maison. Le temps que super biquet concocte la suite du programme et les itinéraires à suivre.

    Il nous emmène à travers les rues d'Arles jusqu'au théâtre antique. De l'ancien gigantesque bâtiment ne reste que deux colonnes et le quart des gradins.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Mais c'est magnifique! Je me sens très petite devant ces pierres assemblées il y a 2000 ans . L'édifice a servi de carrière une fois les acteurs partis mais la population a vite compris qu'elle pouvait être à l'abri et a donc gardé  et amélioré la tour de Roland, tour de défense de la ville.

    Un peu plus loin, le même usage a été fait de l'amphithéâtre:d'abord lieu de fête puis protecteur des invasions. A ce qu'il paraît,il ressemble beaucoup au colisée, il faudra donc que j'aille vérifier. Ici aussi, même impression: les romains étaient des génies.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

     

    S'ensuit la visite d'un musée, le Réattu: un peu fatigués et pas très réceptifs, Biquet et moi avons juste profité de la fraicheur pour enchaîner avec les thermes romains. Un panneau explicatif nous montre là encore l'ingéniosité des romains mais la visite est moins impressionnante après tout ce qu'on a déjà vu.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

     

    La balade continue jusqu'aux Alyscamps, ou champs Elysées en provençal. En fait, c'est une allée bordée de sarcophages  qui mène à une ancienne abbaye.

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    L'endroit dégage une impression de calme et de beauté passée.

    Enfin, après un peu de voiture, nous voilà arrivés au musée d'Arles antique. J'avoue que j'étais un peu sceptique: le snobisme d'un ancienne "parisienne".

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Courbatures and Cie

    Mais le musée était très bien agencé, expliqué et fourni. C'était un plaisir de déambuler entre des maquettes réalistes ou des vestiges très bien conservés.

    Mais bon, la journée a été longue et une envie de glace et squattage de canapé nous prend. Inutile de préciser qu'aujourd'hui, j'ai mal(d'où le titre) ! Et que biquet a eu son quota de culture pour 3 mois. Je ne désespère pas de le traîner encore dans d'autres lieux pendant ses vacances.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :