• Chose promise, chose due

    Après trois jours avec des amis à la maison, je n'étais plus trop dispo pour mon blog ou le tricot. Mais ne vous inquiétez pas, j'ai des commande (pour le tricot) et je ne vous délaisse jamais longtemps! J'ai donc fait guide touristique et pu faire découvrir et profiter de ma région.

    Aujourd'hui, c'est la ville de la patrouille de France, celle dont je vous ai toujours promis un article mais qui n'est jamais arrivé. Enfin, si, il arrive aujourd'hui. Salon de Provence donc.

    Ca m'a fait un peu bizarre de retourner là bas, de marcher dans les rues que j'ai pas mal usées. Ca m'a rappelé que j'ai de la chance d'avoir retrouvé mon biquet et le sud ( oui dans cet ordre, faut pas abuser quand même). Et puis, c'est aussi la preuve qu'on ne connaît pas la ville où on habite( rapport aux savonneries, dont je n'avais aucune connaissance à Salon)

    Ville de Nostradamus:

    Chose promise, chose due

     

    Carrefour commercial antre Arles, Avignon et Marseille

    Chose promise, chose due

     

    Et même ville de savonnerie, mais ça je n'ai pas vu, il faudra donc y retourner.

    On commence la balade par la fontaine moussue: à l'origine, c'est une vraie fontaine, avec des vasques et tout. Mais avec le temps et les intempéries ( oui, il y en a aussi dans le sud), la roche calcaire et la mousse ont envahi le tout. Mais cela donne une fontaine caractéristique.

    Chose promise, chose due

     

    Juste en face, il y a la tour de l'horloge.

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Construite en 1630, elle offrait un avantage aux salonais: ils avaient l'heure! Ils pouvaient donc se partager équitablement le temps d'irrigation. Il y a même les phases de la lune. Enfin, je me souviens surtout qu'elle sonne toutes les 30 min et que c'est pénible de vivre à côté.

    En remontant le rue de l'horloge (logique!), on tombe sur l'église Saint Michel.

    Chose promise, chose due

    De style roman provençal, on me vend un grand autel doré, que je ne verrais pas car l'église était fermée. Le tympan vaut quand même le coup d'oeil!

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

     

    On se perd alors dans les ruelles rénovées jusqu'à arriver à la collégiale Saint Laurent.

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Une église impressionnante par ses dimensions mais aussi sa simplicité toute gothique. A l'intérieur, on peut admirer de belles sculptures,

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    le tombeau de Nostradamus

    Chose promise, chose due

    mais peu de lumière: les fenêtres ont été sciemment oubliées pour contrer le mistral et la chaleur.

    Chose promise, chose due

     

    En flânant, on passe devant l'hôtel de ville:

    Chose promise, chose due

    une très joli façade qui fait son petit effet pour un mariage ( ceci n'est PAS un message personnel) et devant la porte du bourg neuf.

    Chose promise, chose due

    Apparemment, on peut encore y voir les traces des chaînes du carcan des condamnés. On a cherché, on a trouvé ça

    Chose promise, chose due

     

    Mais pas trace de chaînes.

    S'ensuit une pause goûter. Une fois requinqués, on part pour le château de l'Empéri.

    Chose promise, chose due

    Il est gratuit durant l'année 2014, pour commémorer le centenaire de la grande guerre. Je vous passe l'accueil par un employé totalement fou: entre des recommandations certes normales pour des enfants mais inutiles pour nous, adultes; des explications répétées sur un ton dépressif ou une ouverture de coffre digne de fort boyard; il y avait de quoi le frapper. Tout ça pour récupérer trois tickets GRATUITS.

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Pour ce qui est de château, et bien, c'est un musée avec des armes.

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    Chose promise, chose due

    L'édifice est très beau, les salles ont un charme certain mais je ne suis vraiment pas fan des fusils et autres uniformes militaires. La collection est très impressionnante, et si c'est votre dada, ça vaut le coup d'oeil. Mais je ne retiendrais que l'odeur de vieille moquette et un beau bâtiment.

    Il était alors l'heure de rentrer. J'ai enfin fait mon article sur Salon!!! Je vais pouvoir me concentrer sur mes vacances à venir.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :