• A la recherche du temps perdu...

     

     

     

     

    A la recherche du temps perdu...

    Bon c'est un peu prétentieux de ma part mais un certain prof de français m'a dit qu'en faisant de très longues phrases et en mettant quelques virgules, je pouvais prétendre à ma madeleine.

     

     

     

    Le prof en question, c'est mon petit mictor, qui aujourd'hui se prénommera astérix. Je sais qu'il ne m'en voudra pas, ça colle bien au thème : le moyen âge.

     

    La madeleine : l'enceinte de Philippe Auguste. Parce qu'avec astérix, je peux vous dire qu'on l'a cherchée...

     

     

     

    On s'est dit qu'on a peut être une chance au musée du moyen âge...moui, c'est un lieu approprié pour une relique du moyen âge. On s'est donc donné rendez-vous place saint Michel. J'aime beaucoup cette place, surtout les dragons :

    A la recherche du temps perdu...

     

    Justement, j'aperçois un blond avec un livre à la main !

     

     

     

    On est donc partis pour le musée de Cluny. On commence par le jardin, à l'époque caché de la rue.

    A la recherche du temps perdu...

    On y cultivait des simples ( plantes médicinales), un potager et des dames, euh pardon, on autorisait les dames à s'y promener. On y aperçoit un décor flamboyant : des animaux, des armoiries, des balustrades, bref, on rentre dans le vif du sujet !

    A la recherche du temps perdu...

     

    On contourne le monument pour entrer dans la cour en forme de U et fermée par un mur crénelé.

    A la recherche du temps perdu...

    Et à l'intérieur, je prends une claque : la décoration est très fine, il y a beaucoup de détails et d'ornements partout où on pose les yeux. Si vous voulez voir les rois bibliques de Notre Dame, une salle leur est consacrée. A la révolution, les émeutiers les prirent pour des sculptures des rois de France et les décapitèrent. On les a cru perdues, mais elles sont réapparues lors de travaux près de la chaussée d'antin. En continuant dans les couloirs couverts de retables et dalles mortuaires, on tombe sur le frigidarium, sorte de climatisation moyenâgeuse. En montant à l'étage, on découvre toute la délicatesse de cette culture : la plus vieille rose d'or ( on sait maintenant où Walt Disney va pécher ses idées), des sculptures (en bois, en ivoire, en os...) et des tapisseries. La plus impressionnante, de par sa taille, sa conservation est la dame à la licorne. Six tapisseries sur le thème des sens:bien évidemment, on retrouve les cinq sens mais c'est quoi le sixième panneau ?

     

    On peut lire «  A mon seul désir », inscription énigmatique qui, après l'allégorie des cinq sens, inviterait au renoncement au plaisir des sens. Mouais...à nous de juger hein...

     

     

     

    Ce musée est génial : il est ni trop grand, ni trop petit, on y découvre plein de choses et on peut bien se marrer ( hum aucun commentaire sur les brûlés, les bretzels ou les lions).A la recherche du temps perdu...

     

     

     

     

    A la recherche du temps perdu...

    A la recherche du temps perdu...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais mon ventre commence à gargouiller...Mictor connaît très bien le coin, on finit rue Mouffetard dans un petit resto, à déguster une pièce du boucher, des bonnes pitites pommes de terre, tout ça arrosé d'une sauce aux échalotes. On peut dire qu'on se soigne. Je ne vous avoue pas le dessert, par contre, pour digérer tout ça, la brave tenancière me propose un thé au coquelicot. On a loupé la rue Clovis, qui suit le chemin de ronde de ma madeleine. On aurait peut-être dû y voir un signe...

     

     

     

    Rien de mieux qu'un peu de marche pour digérer...En route pour les arènes de Lutèce.

    A la recherche du temps perdu...

    Un peu éloignées(peur des tigres?) mais permettant d'accueillir près de 15 000 personnes, les pierres ont été consciencieusement prélevées par les habitants pour construire leur logis. Quand on les a enfin mises à jour, la société qui les a achetées en a fait un dépôt, détruisant une bonne partie du tas de ruines qui restaient. Victor Hugo a donc écrit de sa plume une lettre sans ambages qui a permis de conserver et même restaurer en partie des arènes. En tout cas, cet environnement a inspiré mictor et les nombreux hommes aux alentours ( en mode gladiateurs).

    A la recherche du temps perdu...

     

     

     

     

    On continue la balade jusqu'à la place de la bastille, où un bruit assourdissant nous casse les oreilles : manifestation qui se termine en dessous de la statue de Beaumarchais (il a une bonne tête mais j'ai pas osé sortir mon appareil photo). Le quartier me dit quelque chose, et pour cause, je l'ai visité avec ma môman...à la recherche de la place des Vosges ! Tout le monde connaît cette place symétrique, où Victor Hugo ( encore lui!) et Théophile Gautier ont habité. Mais j'ai découvert un petit jardin plein d'oiseaux,habité par une taupe géante, où mictor risque d'aller bouquiner plus que de raison !

    A la recherche du temps perdu...

     

    Mais revenons à notre époque, enfin celle du moyen-âge : rue des franc-bourgeois, au n°23, mictor et moi cherchons désespérément une tour de guet quadrangulaire. En fait, elle est un peu plus loin mais quand même bien jolie.

    A la recherche du temps perdu...

     

     

     

    Attention, vous êtes prêt ??? Ma petite tradition...La plus vieille maison de Paris :

    A la recherche du temps perdu...

    A la recherche du temps perdu...

     

    Construite en 1407 par Nicolas Flamel, elle n'a gardé d'origine que le bas, perdant son « grand pignon »plus haut. Il y a maintenant une petite auberge «  l'alchimie des saveurs », petit clin d’œil à la réputation sulfureuse du mari de Pernelle.

     

     

     

    Retour en arrière, pour aller admirer les vestiges de l'hôtel de Clisson. Sombre histoire qui associe massacre de la Saint-Barthélémy et petits meurtres en tout genre.

    A la recherche du temps perdu...

    A la recherche du temps perdu...

     

     

     

    Bon, c'est bien joli tout ça mais je veux ma madeleine : dans différents guides, on indique plusieurs endroits où on peut voir des vestiges de l'ancienne muraille de Philippe Auguste. On les a tous fait( enfin, tous ceux que j'avais trouvés), et on s'est bousillé les pieds pour pas grand chose. Ah si, pour une petite envie de salé, vous pouvez aller rue des rosiers. C'est le quartier historique des juifs, on y découvre donc des restos juifs, d'où une délicieuse odeur dans l'air. Le moral commence à flancher, mictor m'offre une part de tarte mirabelle-framboise, une pure tuerie ! On a pu la déguster en face d'un sacré morceau de muraille, enfin !!!

    A la recherche du temps perdu...

    Un tas de petits monstres la martyrisent à coup de ballons et pétard. S'ils savaient que ce vénérable mur a plus de 800 ans.

     

     

     

    On en vient maintenant à des maisons typiques de cette époque : colombages et pan de bois... mais aussi hôtel particulier ( bon, c'est pas les mêmes valeurs...).

    A la recherche du temps perdu...

    A la recherche du temps perdu...

    A la recherche du temps perdu...

     

    Pour régler les divers problèmes entre ces populations différentes, on pouvait se donner rendez-vous sous l'orme. Évidemment, sur la photo, c'est pas l'arbre du moyen âge, mais la même espèce que je retournerai voir en été...

    A la recherche du temps perdu...

     

     

     

    En dignes descendants d'astérix, mictor et moi, on s'offre une pinte de breuvage alcoolisé( mais modérément).

    A la recherche du temps perdu...

    Manquait plus que le sanglier, promis, au prochain barbecue, je goûte !

     A la recherche du temps perdu...

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    NY mum
    Dimanche 11 Mars 2012 à 02:05

    Magnifique article!!!!! Je prends l'avion, j'arrive à Roissy et tu me fais voir tout ça, avec les explications évidemment. Trop beau et passionnant! Merci d'avoir pris...... combien exactement? 1h30, pour écrire et joindre autant de belles photos.

    2
    bille de plomb Profil de bille de plomb
    Dimanche 11 Mars 2012 à 11:29

    Etant donné que j'ai aussi corrigé toutes les fautes de mes anciens articles; je dirais plutôt 3h en fait. Mais j'ai adoré la balade et la faire partager! Evidemment, il faudra que je vous montre tout ça ( N va adorer!)

    3
    Mictor
    Dimanche 11 Mars 2012 à 13:36

    Arf ! Il aurait fallu des photos pour illustrer les taupes géantes, les chiens siamois par le cul, les grands brûlés et les coiffures-bretzels ! :D

     

    Sinon, je t'avouerais que j'ai eu un peu de mal à enchaîner sur un autre restau le soir, lol ! C'était bien bon, ceci dit - mais aujourd'hui, c'est régime !

     

    Et enfin, pour information : l'Irlande a fini par battre l'Ecosse ! Je regrette presque de n'avoir pas pu rester un peu plus longtemps dans le pub, l'ambiance devait être festive ! :D

     

    Bon, bah, c'était une bien belle balade - et une très bonne journée ! :)

    4
    NY mum
    Dimanche 11 Mars 2012 à 14:01

    Que sont les "coiffures bretzel"?

    5
    Mictor
    Dimanche 11 Mars 2012 à 15:05

    Ah, il s'agissait d'une statue féminine, dont les cheveux étaient tressés et s'entortillaient autour de la tête d'une manière assez créative, ce qui a inspiré à miss Bille de Plomb la très belle phrase suivante : "oh, sa coiffure est magnifique, on dirait un bretzel !". :)

    6
    bille de plomb Profil de bille de plomb
    Dimanche 11 Mars 2012 à 15:21

    Saloperie...promis, je vais écrire un article pour expliquer les délires...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :