• 7 mois: diabète et préparation

    Hier, j'ai entamé mon huitième mois de grossesse.

    7 mois: diabète et préparation

    Entre l'annonce de mon diabète gestationnel et la grossesse qui continue, je me suis surprise à mieux vivre ma grossesse.

    Au programme? Me piquer le bout des doigts six fois par jour et faire attention à tout ce que je mange. OK, j'ai pleuré. Non pas parce que j'avais peur, mais plutôt parce qu'il fallait dire adieu à une grossesse "normale". Parce qu'en plus de ne plus manger de viande rouge ou de sushis, il fallait que je suive un régime. Oubliés les petites envies, les petits plaisirs, j'allais devoir compter et peser. Heureusement, je connaissais le diabète (gestationnel ou pas), il y en a dans ma famille: je n'ai donc pas eu peur pour mon bébé ou pour moi, et je savais plutôt à quoi m'attendre. En revanche, je n'imagine pas une maman que rien ne prépare à cette nouvelle! 

    Alors après avoir pleuré quelques jours, je me suis rendue compte que je ne mourrais pas de faim. En fait, ça n'a pas vraiment changé mon alimentation, j'ai juste rajouté des crudités et fait une croix sur les petits plaisirs à n'importe quelle heure de la journée. Et j'ai la chance que ça m'arrive en été, période des pêches, abricots et salades... Un point positif? Je n'ai pris qu'un kilo et demi depuis le début de la grossesse! De quoi quitter la maternité plus légère que jamais (enfin niveau poids). En revanche, j'ai un peu peur de la troisième échographie: je voudrais un bébé de taille normale...

    J'ai aussi commencé les cours de préparation à l'accouchement: bon, je ne trouve pas ça transcendant pour l'instant, on a abordé le bébé et les suites de couches. Heureusement que je ne suis pas stressée par l'accouchement( mais je sens que ça va venir). Beaucoup de paroles et pas grand chose de concret, pour une scientifique comme moi, c'est frustrant. Mais demain, on va voir l'allaitement, alors j'espère avoir du concret.

    Parce que oui, disons-le, une primipare a besoin d'informations pratiques du genre: combien de bodies en 3 mois? Combien de pyjamas velours? Pourquoi autant de choix de produits lavants pour bébé? Moui, je crois que je suis en train de craquer: c'est peut-être le syndrome de nidification. On vient de déménager et je me contiens très fort pour rester patiente, pour laisser biquet souffler entre deux couches de peinture. Personnellement, j'aurais tout fait à la suite mais je sens bien que biquet en a un peu marre de peindre du marmotte ou de poser une tringle.

    Donc j'écume les rayons d'ikea en quête de coussins ou de rideaux, je tourne dans les magasins de vêtements pour bébé pour essayer de trouver le dixième bodie croisé devant de bon goût, et je me motive pour peindre des tableaux pour petit pois.

    Sinon, il me reste deux mois avant l'accouchement et je me demande comment mon ventre va pouvoir grossir encore plus, j'ai la vessie d'une souris et mal au dos le soir. Petit pois bouge (enfin déménage et s'étire de tout son long) beaucoup plus depuis mon régime diabete, à croire qu'elle était gavée de sucre. Et biquet ne se fait toujours pas au côté alien de la grossesse mais il gratouille le ventre.

    Je suis maintenant en vacances, dans une maison climatisée, autant vous dire que je me repose!!!

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :