• Profite, tu verras, le temps passe vite! Que cette phrase a pu m'énerver et pourtant je suis la première à le dire maintenant! La notion du temps est devenue totalement farfelue par ici: une journée peut paraître trèèèès longue et une nuit devenir vraiment courte. Mais les choses vont mieux!

    Ce mois-ci, bichon expérimente les sourires et les gazouillis. Il tient de mieux en mieux sa tête même si la position à plat ventre est vraiment désagréable. Il faut donc que j'attende qu'il soit dans de très bonne disposition, que je l'encourage très joyeusement pour q'il accepte de lever un peu la tête. Il aime beaucoup le tapis d'éveil, le transat mais encore plus les bras de maman... Bref, beaucoup de progrès pour ses deux petits mois.

    Moisiversaire # 2  (jeu de mot moins assumé)

    Au niveau santé, il a eu droit à ses vaccins: pas de fièvre, pas grognon, juste un peu pleuré pour la piqûre. Il fait maintenant 57cm et pèse 5kg400. Il met du 3 mois et va devoir bientôt passer au 6 mois. Il change chaque jour un peu plus, faisant de moi une maman totalement gaga et déjà nostalgique du petit nourrisson. Chaque tenue me rappelle une journée, une anecdote...

    Moisiversaire # 2  (jeu de mot moins assumé)

    Et pour moi? Ca va mieux, beaucoup mieux. Je commence à comprendre les pleurs, à connaître ses habitudes. Je me suis fait aux nuits hachées et me fait de plus en plus confiance. Je ne redoute plus de passer une journées entière avec lui, je n'ai plus peur de la nuit. Je n'hésite pas à sortir et suis une pro du pliage de poussette. En fait, j'ai appris à relativiser. Je m'organise différemment et le papa assure toujours autant. J'ai aussi fait le deuil de pouvoir avoir un moment à moi dans la journée, où je ne pense qu'à moi. Le tricot est devenu un moment rare, l'écriture du blog, un luxe! La preuve, j'ai une semaine de retard dans l'écriture de cet article. Mais je ne désespère pas: ça va de mieux en mieux sur le rythme. Le lien entre bichon et moi se fait petit à petit, grâce au bain, aux massages et aux sourires.

    Moisiversaire # 2  (jeu de mot moins assumé)

    Je ne me lasse pas de le regarder, de caresser ses petits cheveux tout doux et de le photographier sous tous les angles. Alors, je deviens une de ces rabat-joie qui ne parle que bébé, couche et biberons, qui enchaîne les fameux "profite, ça passe vite" et " un enfant, ça chamboule tout". Oh oui, ça chamboule tout et on ne s'imagine même pas à quel point. On ne peut pas s'imaginer à quel point. Quand j'étais petite, je croyais que le permis de conduire, l'achat d'un appart changeaient une personne. Je me suis rendue compte que non, je n'ai pas fondamentalement changé après tout ça. Mais devenir maman, ça change vraiment: la première pensée est pour bichon, la dernière aussi. Quand je vais faire les boutiques, j'achète en priorité pour bichon et mes lectures tournent désormais autour de puériculture et éducation. Ca m'a fait bizarre: j'ai eu l'impression de disparaître, de ne plus me reconnaître. Il me fallait juste un peu de temps pour me retrouver. Il fallait juste que bichon me laisse un peu de temps pour moi.

    Moisiversaire # 2  (jeu de mot moins assumé)

    J'ai aussi appris la contradiction: je veux du temps pour moi mais j'adore quand il se blottit contre moi, quand j'arrive à le calmer juste en le prenant dans mes bras ( ce qui me prend mon "précieux temps"). Alors non, il ne fait pas ses nuits et reste très demandeur des bras, mais il grandit et devient plus serein de jour en jour, comme s'il apprenait à nous faire confiance. Et il me tarde déjà les trois mois pour voir ses progrès ( mais en fait non, il grandit trop vite...contradiction encore et toujours!)

    Pin It

    1 commentaire
  • Parce qu'il m'aura fallu un peu plus d'un mois pour retrouver mon moral et mon humour(ça va avec), un petit article pour vous montrer l'étendue des dégâts depuis l'arrivée de bichon. Aucune pièce n'a été épargnée:

    L'invasion

    Le cas de salon est particulièrement important: j'y suis très souvent alors je centralise tout ici. Le tapis d'éveil est en plein milieu du passage mais on s'en fiche, on le contourne. De toute façon, il y a aussi des bavoirs, des langes, des tétines...Bref, le tapis d'éveil est décoratif au moins!

    L'invasion

    Dans l'entrée, c'est stratégique: le nécessaire quand on sort se compose du cosy mais aussi du sac à langer et parfois même du transat!

    L'invasion

    L'invasion

    Bon pour la cuisine, on est passé aux biberons donc il faut les laver, les sécher et les préparer...Du coup, on a investi dans l'égouttoir à biberons. Ce n'est pas un indispensable mais c'est pratique et j'adore le design!

    L'invasion

    La chambre d'ami n'a pas été épargnée...C'est mon refuge quand bichon ne veut pas dormir la nuit!

    L'invasion

    La salle de bain, là où on gagatise le plus: bichon adore le bain alors on passe beaucoup de temps à "faire le petit poisson".

    L'invasion

    Et on parle du cas de notre chambre? Babyphone, tétine de secours et même coussin d'allaitement, bichon atterri parfois ( souvent) dans notre lit donc on est paré!

    Le responsable de tout ça me squatte dans l'écharpe de portage depuis deux heures mais j'en profite parce que, quand il sera ado, il voudra plus me faire des câlins...

    L'invasion

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires