• Délicatesse

    Paris m'étonnera encore et toujours. Il y a quelques mois, j'avais vu une émission sur la quartier Monceau, son parc et ses hôtels particuliers, le tout présenté par ce cher Stéphane Bern. Autant vous dire qu'une bille de plomb digne de ce nom se devait d'y aller faire un tour... Mais qui dit parc dit balade au soleil et comment vous dire...?

     

    Mais aujourd'hui, j'ai profité de quelques rayons (je parle bien d'un filet de lumière entre de nombreux nuages menaçants). Départ au parc Monceau, qui n'a pas changé depuis son inauguration par Napoléon III. Selon mon livre, c'est un endroit très calme...mais avec cette douceur tant attendue, on entend beaucoup ( vraiment beaucoup) d'enfants. Cela ne m'empêche pas d'admirer les "folies" romantiques et torturées du 19ème siècle.

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Et là, vous vous demandez ce que je fait hors de chez moi, absolument pas devant la petite balle jaune...Eh bien, je n'en suis pas très loin!

    Délicatesse

    Je crois même avoir aperçu un short blanc et un sac de forme "raquettoïdale".

    Mais revenons à nos moutons, enfin, à nos gammes puisque me voici arrivée au conservatoire international de musique: l'endroit est assez original:mélange de néogothique, de style normand voire même de renaissance.

    Délicatesse

    Délicatesse

    Le quartier est décidément très éclectique puisqu'on peut y voir une maison chinoise, mais celle-là, vous la connaissiez déjà.

    Délicatesse

    Délicatesse

    La rue Rembrandt à proximité est un enchantement pour les yeux ( elle fait donc honneur à son illustre homonyme).

    Délicatesse

    En fait, pour comprendre cette débauche de façades, il faut connaître ( un peu) l'histoire du quartier:il était de très bon ton d'avoir un hôtel particulier, de préférence luxueux, et c'était encore plus prisé aux abords direct du parc. Les riches se "lâchaient" donc dans la déco. Comme par exemple pour cette habitation: on a récupéré des arcades et des chapiteaux des tuileries, un buste de florence ou encore des ouverture vénitiennes.

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Un peu plus loin, oh un musée! Il fait bon, je n'ai pas pipi, il est payant, bref, je n'ai aucune raison d'y mettre les pieds!

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Encore un peu plus loin, oh un un autre musée! Celui ci est gratuit, mais l'art asiatique n'est pas vraiment ma passion!

    Délicatesse

    Après un petit détour par le parc, je me retrouve face à une annexe de la banque de France. La bâtiment est juste magnifique. L'architecte a même reçu une médaille d'or pour l'exposition universelle de 1889.

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    C'est aussi le quartier des ambassades et non loin de celle du Libéria, on peut voir ça:

    Délicatesse

    Délicatesse

    Dans le style art nouveau, mon guide me vante une architecture industrielle magnifique: ben moi, je suis pas fan!

    Délicatesse

    C'est d'ailleurs bien le seul immeuble que je n'aime pas dans le quartier! C'est d'ailleurs la raison de mon titre: toutes les façades sont délicates, raffinées, pleines de surprises. Comme pour la maison "troubadour":

    Délicatesse

    Délicatesse

    Et encore bien d'autres:

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Délicatesse

    Quand tout à coup, gros suspense dans mon guide! Alors je marche, je marche, j'avance de plus en plus dans la rue pour trouver LA fameuse plaque. A un moment, je me demande si je n'ai pas manqué THE endroit.

    Délicatesse

    Mais non, je suis bien passée à l'endroit où a été fabriquée la statue de la Liberté. L'endroit est maintenant une clinique mais ils ne se sont pas foulés pour trouver leur emblème.

    Délicatesse

    Changement d'ambiance à deux rues de là: on est maintenant en Russie!

    Délicatesse

    Entre les restaurants, les épiceries et même les gens qui parlent russe (enfin je crois), j'ai découvert un endroit superbe...

    Délicatesse

    Délicatesse

     

    Délicatesse

    On n'a pas le droit de photographier l'intérieur, et c'est bien dommage car cette cathédrale pas forcément immence est somptueuse! Tout est écrit en russe ( j'aurais bien eu besoin d'une traduction même balbutiante de la zigouille), un prêtre officie ( en russe) et en sortant, on tombe sur la rue Pierre le Grand. Bref, le changement d'ambiance est radical !

    Ma balade se termine ici, tout près de la salle Pleyel. il est maintenant temps que je me mette à réviser les questions du permis ( eh oui, c'est bientôt...)

    Bisous à tous,

     

    Délicatesse

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires