• Pas trop d'articles en ce moment... C'est que j'ai beaucoup de travail!

    En travaux

    Entre le code, les élèves et le tricot, je n'ai pas une minute à moi. Je n'ai même pas pu aller à Paris hier. Mais ça ne veut pas dire que je me roule les pouces.

    Déjà, j'ai mangé 10h de code cette semaine. J'ai tué environ trois cyclistes, grillé quelques priorités et renversé un agent de police. Mais je me suis améliorée. Je ne suis pas encore descendue en dessous de la barre des cinq fautes, mais j'y suis presque! Les panneaux sont enregistrés ( et pourtant, c'était pas gagné), je commence enfin à comprendre quels feux allumer à quel moment ( grande victoire sur la logique).. En prime, je croise toujours les mêmes personnes avec qui j'ai plus ou moins sympathisé. Celle que je préfère m'a donné 19 ans ( vous comprenez maintenant pourquoi je la préfère !) et en plus elle fait plus de fautes que moi ( du genre doubler quand il y a un vilain camion derrière avec son méchant clignotant-arg, toujours regarder dans les rétroviseurs).

    Bref, je deviens une psychopathe, chaque trajet est l'occasion de réviser les panneaux, je parle beaucoup d'un truc totalement ininterressant pour la majorité des personnes ( ben oui, ils ont le permis eux !). Mais le pire, c'est que l'autre sujet, c'est du tricot ( pff décidément, ce blog n'est plus ce qu'il était).

    Un petit haut kimono pour mademoiselle kinder, qui je l'espère aura gardée ses yeux bleus, histoire qu'ils soient assortis à la couleur de la laine ( c'est le minimum). En parlant de la laine, une pure merveille: la couleur est juste parfaite, entre le bleu et le violet. C'est de la mérinos donc bien chaude et super agréable à tricoter. Le modèle en revanche était un peu lent ( que des côtes 3/2, c'est un peu ennuyeux). Je vous fais grâce de l'étape montage et couture ( je me suis enfin lancée dans la bride) et ta daaaaaaa:

    En travaux

    En travaux

    Bref, un petit article pour vous rassurer, bille de plomb a résisté aux températures polaires, à la neige et à la grisaille persistante. Demain, ils annoncent dans les 12°, cool, je vais pouvoir mettre une robe

    Bisous à tous,

    En travaux

    Pin It

    5 commentaires
  • Un dimanche après-midi

    Il neige. Je veux dire, ça a commencé hier. Au vu des températures, la neige tient et reste. Mais aujourd'hui, quand j'ai ouvert mes volets, mon balcon était encore plus blanc et je ne voyais pas la résidence en face. Depuis ce matin, il n'arrête pas de neiger, à me demander si je pourrais aller travailler ( oh crotte alors, ces chers élèves vont me manquer).

    Et que faire par un dimanche d'hiver? Du tricot et de la cuisine!!!

    Pour le tricot, ça fait plus d'une semaine que je fabrique une housse pour ma kindle. La kindle, c'est le cadeau de noël de super biquet ( qui tombe toujours juste, le salopiaud). De quoi transporter sur moi plus de 1500 livres...Bref, que du bonheur! Le problème, c'est que les housses coûtent dans les 35 euros et qu'elles ne me plaisent pas vraiment. Et puis quand je vois comment elles sont faites, je me dis que je peux bien essayer. Justement, il me reste une pelote de ce magnifique vert...Alors au boulot:

    On monte 50 mailles aiguille n°3, on tricote en point de riz deux fois la largeur de la kindle. Puis on diminue de chaque côté deux mailles tous les deux rangs. Un peu de couture, histoire de mieux protéger ma petite liseuse, quelques détails comme un bouton trouvé dans les couloirs du collège et du biais ( assorti au tissu s'il vous plaît!), et voilà le résultat:

    Un dimanche après-midi

    Un dimanche après-midi

    Un dimanche après-midi

    En mode mémérisation complet ( imaginez bille de plomb sous un plaid, avec des grosses chaussettes, un gilet et un thé à la main), je continue dans ma lancée. Hier, j'ai eu un coup de fil de madame Kinder...elle avait fait des cookies. Et vous connaissez la fable, maitre renard, par l'odeur alléché...

    Donc je n'ai pas pu résister, j'ai cuisiné des cookies. Ca tombait bien, un oeuf était rescapé de ma frénésie de patisserie! Ils sont moins bons que ceux de madama Kinder ( ceux là, c'est juste une tuerie), mais j'ai de quoi survivre sous la neige.

    Un dimanche après-midi

    Au programme maintenant? Préparation d'un risotto aux champignons ( oui encore de la cuisine) puis je vais quand même travailler un peu. On sait jamais, si les trains circulent demain...

     

    Bisous à tous.Un dimanche après-midi

    Pin It

    5 commentaires
  • Hier soir, au téléphone avec biquet, j'ai pu raconter tous mes petits malheurs: maux de tête, fatigue, pas envie de bosser... Le samedi, c'est maintenant une tradition, je dois aller à Paris pour visiter quelque chose. Mais biquet me dit qu'avec la neige... Du coup, je me suis dit, je mets le reveil pas trop tôt et on verra bien.

    En plein dans le ... 16ème!

    Au reveil, tout est blanc, je ne peux pas résister, la neige, ça fait de trop belles photos! Alors, je prends mon plan, mon appareil photo, je me couvre bien et direction le 16ème arrondissement. C'est une balade dans l'ancien village de Passy, connu pour ses eaux aux multiples vertus, et son côté bourgeois. Les sources ont disparus mais pas le côté bourgeois.

    En plein dans le ... 16ème!

    Mon chemin commence au métro trocadéro: la traditionnelle vue sur la dame de fer, que tout le monde mitraille dans son nouvel habit de neige.

    En plein dans le ... 16ème!

    Le palais de Chaillot n'est pas mal non plus. Je continue mon chemin vers " l'un des plus charmants cimetières". Manque de bol, il est exceptionnellemnt fermé mais bon, je ne me laisse pas abattre. D'ailleurs, en chemin, juste pour vous montrer le courage de bille de plomb:

    En plein dans le ... 16ème!

     

    Remarquez les stalagtites qui pendouillent sous le feu. Et non, la photo n'est pas floue, c'est des centaines de tout petits flocons de neige.

    Je me rappelle quand même de la promenade du petit glaçon où j'ai eu bien plus froid. Ca doit être le climat du 16ème qui me protège. Lol.

    Je prends ensuite la rue Raynouard, ancienne grand rue du village. Entièrement bâtie avant 1730, une seule bâtisse a survécu:

    En plein dans le ... 16ème!

    En rebroussant chemin, je contourne une station de métro

    En plein dans le ... 16ème!

    et arrive en bas des marches, sous un viaduc.

     

    En plein dans le ... 16ème!

    C'est là qu'on trouva une source qui, après analyses, contenait du fer, des sulfates. Il y a donc eu une station thermale qu'a fréquentée Benjamin Franklin, Lavoisier, d'Alembert ou encore Boileau. Il fallait bien boire l'eau malodorante et pour faire passer tout ça, on buvait surtout du vin. C'est peut-être pour ça qu'il y a non loin de là le musée du vin.

     

    En plein dans le ... 16ème!

    Ou alors, c'est à cause des carrières de calcaire qui servaient de cellier aux frères du couvent des minimes. Juste derrière, une montée de 114 marches porte le nom de passage des eaux, rappel de l'histoire des lieux.

    En plein dans le ... 16ème!

    En plein dans le ... 16ème!

     

    Mais, heureusement pour moi, je n'ai pas eu à monter ces marches. A la place, on me demande d'aller me poser dans le parc de Passy. Les bancs ne sont guère accueillants:

    En plein dans le ... 16ème!

    et on y fait des rencontres étranges

    En plein dans le ... 16ème!

    Mais aujourd'hui, il fait le bonheur des enfants.

    En plein dans le ... 16ème!

    Je quitte les lieux bruyants et me retrouve devant l'ambassade de Turquie.

     

    En plein dans le ... 16ème!

    Le bâtiment n'a rien d'oriental, mais tout d'un roman de cape et d'épée. Non loin de là, il y a d'ailleurs une rue qui fait penser à cette période de l'histoire.

    En plein dans le ... 16ème!

     

    En fait je crois que c'est ma rue préférée de Paris. On a l'impression qu'elle n'a pas changé depuis très, très, très longtemps! Il reste les pierres le long de la "route":

    En plein dans le ... 16ème!

    elles permettaient aux piétons d'être relativement à l'abri des équipages hippomobiles.

    Autre surprise, ce chemin s'élargit et on y voit apparaître une porte charretière d'où s'échappait Balzac pour éviter ses créanciers.

    En plein dans le ... 16ème!

    D'ailleurs, de l'autre côté, la maison de cet auteur qui m'a traumatisée ( longue histoire, tout comme Eugénie Grandet) est maintenant un musée.

    En plein dans le ... 16ème!

    Dans la même rue, au n°68, on peut y voir ça:

    En plein dans le ... 16ème!

    C'est ici que Benjamin Franklin fit ses premières expériences de paratonnerre. Il était situé pas très loin de la rue commerçante du village, qui a gardé son esprit marché.

    En plein dans le ... 16ème!

    En plein dans le ... 16ème!

    Je termine ma balade par une gare RER très pittoresque et une station métro qui me plaît particulièrement.

    En plein dans le ... 16ème!

    En plein dans le ... 16ème!

    Et pour terminer ma journée, je pense prendre un bon bain pour essayer de faire passer ce maudit mal de tête.

    J'espère que vous avez bien profiter de cette petite promenade...Bisous à tous.En plein dans le ... 16ème!

    Pin It

    3 commentaires
  • Je n'ai plus de farine donc je peux faire une croix sur mon envie de cupcakes ( en fait, après avoir fouillé partout, j'ai bien de la farine mais presque plus de sucre glace). Dommage, j'aurais bien mis de jolies photos.

    Mais j'ai quand même occupé mes dix doigts ( remarquez l'habile transition avec le titre).

    La semaine dernière, le collège a organisé un échange de petits cadeaux pour la galette. Personnellement, j'ai tricoté des petites choses montées en porte clef.

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Mais j'ai aussi bien procrastiné. J'ai fait un joli cadre pour une photo de famille à Paris. Au départ, je voulais l'offrir à ma môman, mais je l'adore donc je le garde...

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Et pour finir, pour récuperer des photos de biquet et moi, j'ai constitué un mini album à base d'enveloppes, de papiers et de coeurs... Bref, des petites choses romantiques.

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Dix petits doigts

    Il me reste maintenant à mémoriser plusieurs pages de panneaux routiers mais avant, un petit sauté de veau ne va pas se préparer tout seul.

    Bisous à tous.Dix petits doigts

    Pin It

    2 commentaires
  • Quand tu te lèves ( beaucoup trop tôt) et que la première chose que tu vois en allumant la télé, c'est un clip de keen'v, tu te doutes que ta journée va être de la merde.

    Bribes de journée

    Quand on te pousse dans le bus, avec cette vague impression d'être une vache dans un troupeau en direction vers l'abattoir, ta journée continue...

    Quand tu fais attention à ce que tu manges ( ben oui, lendemain de fêtes) mais que du coup tu as oublié le sel, l'eau et que ton steack est trop cuit.

    Quand la dernière heure de cours, tu demandes à un élève de dormir ( longue histoire) et qu'il te répond " avec vous?".

    Quand dans le bus ( encore et toujours), tu entends une bande de jeunes débattre sur les conditions de détention (" quand ils choppent une bande de cinq, ils les mettent tous dans la même cellule?" "Non, parce qu'y en a qu'une, mais du coup si on reste ensemble, ça peut être sympa...").

    Bribes de journée

    Mais, quand tu arrives à chopper le train in extremis et que en sortant, des jolis flocons apparaissent.

    Bribes de journée

    Que tu sais que le lendemain, tu as ta journée pour faire les courses et que tu vas franchir un grand pas décisif...t'inscrire au permis!

    Ben là, tu te poses, et tu en fais profiter tes amis!

     

    Bribes de journée

    Pin It

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires