• Il fait froid! Au point que j'ai vu une flaque totalement gelée. Et même si j'adore Paris, je me souviens d'une promenade d'un petit glaçon et je n'ai point envie de recommencer! En plus, je dois prévoir des séances un peu rigolotes, de genre on n'a pas l'impression de travailler mais un peu quand même.

    Mais aujourd'hui, j'ai plutôt été l'exemple de l'expression"bonne à marier", c'est à dire que j'ai fait de jolis paquets cadeaux ( dignes de Bree au moins!):

    Bonne à marier

    Et vous vous souvenez du petit tricot boosté aux Beatles? Et bien je viens de terminer son petit cousin:

    Bonne à marier

    Bonne à marier

    Et pour terminer ma journée mémérisation, j'ai aussi cuisiné des petits sablés. Quasiment les mêmes que la semaine dernière, mais en mieux:

    Bonne à marier

    Bonne à marier

    Voilà, la semaine prochaine, je pars en vacances pour rejoindre biquet et ouvrir les cadeaux et manger et....Bref, une pause de deux semaines à moins que je trouve quelque chose à dire!

    Bisous et bonnes fêtes à tous

    Bonne à marier

     

    Pin It

    3 commentaires
  • J'ai un peu honte de le dire, mais aujourd'hui j'ai fait la larve... Et je compte bien recommencer demain!

    Mes petits sablés

    Jeudi, pleine de bonne volonté, j'avais préparé la balade: autour du parc Monceau.Totalement séduite par les reportages "Des racines et des ailes", je comptais bien vous présenter ma version du parc et des alentours en cette période de Noël ( les champs Elysées ne sont pas loin...). Mais hier, au réveil, le paysage est tout blanc. Rien de bien méchant, à peine 2 cm de neige qui se transforme déjà en bouillie grisâtre, mais juste assez pour me pourrir le trajet en trotinette. Et puis, après une journée complète avec mes quatrièmes ( j'ai répété inlassablement le cours sur la combustion, youpi!) et deux conseils de classe, ben je n'avais pas trop envie de mettre le réveil un samedi. Et puis demain, une copine vient manger, donc vaisselle, ménage et rangement...

    Bref, vous avez compris, ce matin je me suis réveillée sans réveil ( chose qui n'est pas arrivée depuis au moins trois semaines), petit thé tranquillou, bref, j'ai pu prendre mon temps. Mon appartement est maintenant tout propre et bien rangé, et petit bonus, sent bon la patisserie maison.

    Aujourd'hui, vous avez donc droit à une petite recette: les petits sablés.

    Pour cela, vous avez besoin de 250 g de farine, 125 g de beurre, 125 g de sucre et deux oeufs. Histoire qu'ils aient du goût, j'y rajoute de la vanille en poudre, de la cannelle et un peu de muscade. Mais vous pouvez tout aussi bien y mettre des zestes de citron ou d'orange ( j'ai pas ça en stock...)

    Dans un saladier, on met délicatement la farine le sucre et le beurre mou coupé en petits morceaux ( délicatement, parce que la farine c'est volatile). De vos blanches mains, vous malaxez jusqu'à obtenir une consistance de sable. Dans une bol, battez rapidement les deux oeufs entiers et les ajouter dans le saladier. Mélanger jusqu'à obtenir une pâte. Laisser reposer une demi-heure au frigo. Vous venez de faire une pâte sablée, base de pas mal de tartes mais moi je prends des jolis emporte-pièces et j'enfourne à 200°C pendant 7 min ( 10 min, ils sont trop cuits...).

    Et voilà le résultat:

    Mes petits sablés

    Mes petits sablés

    Il y en a beaucoup, je me demande si je ne vais pas les amener à mes collègues d'Argenteuil.

    Comme il me restait encore un peu de pâte, il existe un sablé spécial, à base de nutella, parfait pour accompagner un thé ( d'ailleurs, je pense que le week-end prochain, il va voir des petits frères).

    Mes petits sablés

    Encore un peu de vaisselle, et fin d'après midi très fille ( à base de gommage, masque, etc...). Ben oui, ce soir, c'est l'élection de miss france!

    Là, maintenant, de suite, j'ai cinq tas de copies qui m'attendent. Comment vous dire, je sens que je vais mon livre. Ah oui, un conseil, ne commencez jamais La nuit du Renard si vous comptez faire autre chose que lire. Et pourtant, je connaissais la fin!

    Allez, je vous laisse, j'ai une mousse de courgette à vérifier.Mes petits sablés

    Pin It

    2 commentaires
  • Ca fait plus d'un an que je veux voir la tour de Jean sans peur. Une tour bâtie pour défier les bourguignons( ou les armagnacs, sombre histoire compliquée). Et comme j'avais envie aussi de me promener  dans un quartier que je ne connaissais pas, j'ai fait d'une pierre deux coups en trouvant une balade sur le sentier et la butte Bonne-Nouvelle. Ce quartier est fortement lié à la prostitution, d'où l'ancien couvent des Filles-Dieu à proximité.

    Bon, ça débute plutôt mal,  je dois prendre la ligne 4. Je hais cette ligne, les gens sont serrés comme des sardines, ça sent mauvais et les rames datent de Mathusalem.

    Mais à la sortie, je tombe sur l'attendue tour de Jean sans peur. C'est le dernier vestige de l'hôtel de bourgogne. Ah ben, c'est donc le duc de bourgogne qui défiait les armagnacs. Elle mesure 27 mètres de haut et peut se visiter à la belle saison. Je pense que je vais y aller un jour, juste pour voir le sommet de l'escalier qui est, paraît-il, un chef d'oeuvre du gothique.

    En revenant sur mes pas, je peux m'engouffrer dans des passages: le passage du bourg-l'abbé, celui du grand cerf, l'occasion pour moi d'admirer les charmes d'antan et les travaux d'artisan.

    En sortant, je passe dans la rue Marie-Stuart. Et là j'apprends qu'à l'origine, elle était pleine de prostituées, à tel point qu'on l'appelait rue Tire-Vit. Surprise, je ne me souviens pas d'un reine de France protituée, alors je dévore la suite de l'explication: la reine, passant par là, demanda le nom de la rue. On ne pouvait souiller ses chastes oreilles alors on l'appela la rue tire-boudin puis plus tard, Marie Stuart. En sortant de cette rue, on débouche sur la rue Montorgueil. Pleins de boutiques, de bonnes odeurs et là, au n°51, la pâtisserie où fut crée le baba au rhum.

    Un peu plus loin, au rocher de Cancale...une boutique que je qualifierai de romantique.

    J'y verrai bien Marie-Antoinnette y dégustant une tasse de thé.

    Les décorations de Noël ajoutent au charme du quartier, notamment elles embellissent la façade en bois du l'ancien Planteur.

    Je continue mon chemin et commence à être intriguée par le nom des rues: rue du nil, place du Caire,...

    La décoration du passage du Caire rappelle l'engouement pour l'Egypte suite à l'expédition de Bonaparte. On ne peut pas dire que le quartier soit joli, d'où l'absence de photo. Par contre celle là a une utilité:

     

    C'est ici que se serait trouvée la cour des miracles. A la nuit tombée, une importante population de voleurs, brigands et mendiants s'y retrouvaient. La pluparts se déguisaient en infirmes pour avoir plus de succès dans leur quête mais quand ils rentraient, miracle, ils étaient guéris!

    Une partie de la balade étant fermée, j'ai dû improviser et je suis tombée sur ça:

    Je ne sais pas ce que c'est mais c'est bien joli et surtout imposant.

    On me dit ensuite d'aller dans un passage un peu glauque: tellement glauque qu'il y a une péripathéticienne devant. Il est hors de question que je m'engouffre là dedans, donc je contourne le problème: je suis en plein dans le sentier, synonyme de boutiques de vêtements, de chaussures, de sacs, etc...

    Mais les diverses virages dans la capitale m'amènent devant la première entreprise de nettoyage en Europe.

    La façade est assez éclectique mais la devise devrait plaire à ma môman. Je finis par un monument des années 1930, le grand Rex.

    Voilà, vous savez maintenant tout de mon samedi...

    Bisous à tous

    Pin It

    votre commentaire
  • Le 1er décembre est synonyme pour moi de top départ pour Noël. Remarquez que j'en parle depuis longtemps, mais aujourd'hui j'ai pu manger mon premier chocolat! Alors j'ai voulu fêter ça en allant admirer les grands magasins parisiens...

    Ce matin, le réveil a sonné un peu trop tôt à mon goût mais comme on est samedi, les parisiens vont s'agglutiner devant les vitrines et pousser tout le monde pour faire les boutiques. Donc, me voici relativement tôt devant les vitrines. Cette année, le thème est inspiré des parisiennes par Dior. Autant dire que je suis dans mon élément, entourée de jolies robes, de noeuds et de rose. Allez, j'arrête de vous faire languir, je vous montre tout ça:

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    Et ça, ce ne sont que les vitrines... Quand vous rentrez, ben juste waouh!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    Et ça, ce n'est que le printemps. Après, je suis allée aux galeries Lafayette. Les vitrines étaient plutôt rock ( notamment un ours dansant le houla hop ou un panda suspendu par une patte - spéciale dédicace à mictor-).

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    Mais l'intérieur sentait la magie à plein nez:

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    Toutes les boutiques sont maintenant aux couleurs de noël, ne reste plus qu'à décorer mon petit chez moi...que je vous ferez découvrir dans un prochain article. En attendant, je viens de terminer un bracelet breloques pour tata dédé.

    C'est reparti!!!

    Le petit coussin est fait maison, dans une chute de tissu liberty de chez la Droguerie.

    J'aimerais bien faire un magnifique paquet cadeau très classe genre ça:

    C'est reparti!!!

    Mais ça donne plutôt ça ( mes dix doigts et le trajet en train en ont décidé ainsi):

    C'est reparti!!!

    C'est reparti!!!

    Allez, je vous laisse, un sapin m'attend. Bisous à tous!C'est reparti!!!

     

    Pin It

    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires