• ...de l'opéra.

    Bon on est tous d'accord que je ne suis pas un petit rat de l'opéra. Premièrement, je suis prof, donc plus une enfant et encore moins une danseuse classique! Même si j'ai fait beaucoup de danse et que j'adore encore ça, ben je suis pas experte. Hum, et puis je suis pas très fière d'écrire ça, mais vu ma masse corporelle, je suis loin de faire les bruits d'un petit pas léger de rat...

    Bref, malgré mon passage récent à l'opéra, je ne suis pas subitement devenue un petit rat de l'opéra.

     

    Petit rat...         Dommage...

     

    Alors pourquoi ce titre? Je dois vous avouer que je suis bien un rat...mais un rat de bibliothèque!

    Petit rat...

    Ca commence toute petite avec les histoires que me lisait ma môman. Je me souviens même d'un livre où il y avait 365 histoires dont la princesse au petit pois. Et puis, j'ai adoré biscotte mulotte ( c'est l'image au dessus: elle est pas mimi?).

    Vous vous doutez bien que j'ai lu des livres plus évolués ensuite ( même si biscotte mulotte est un grand classique de père castor-arg j'ai la chanson dans la tête!). J'ai détesté Balzac ( désolée pour les profs de français qui me lisent), en tout cas Eugénie Grandet. Je résume souvent ce livre par:" 300 pages où le garçon arrive, embrasse la fille et repart". Ah j'oubliais la description de la chaise! Au moins trois pages.

    Grâce à un collègue, je me suis réconciliée avec Maupassant: c'est un peu sordide mais rien ne vaut La parure.

    Si on continue dans mes souvenirs d'écolière, d'autres auteurs m'ont marquée: Proust, Sénèque, Molière, Pennac,... Il me reste beaucoup à découvrir: les oeuvres complètes mais aussi d'autres auteurs. J'ai d'ailleurs dans ma (petite) bibliothèque Le rouge et le noir et Les caractères. Un jour de grand optimisme,je me suis décidée à parfaire ma culture. Hum, je ne les ai pas encore ouverts, j'ai bien mieux.

    Les deux premiers romans que j'ai achetés sont des romans que j'ai lus 36 000 fois, j'exagère à peine.

    La série de La bicyclette bleue tout d'abord. Déjà, il y a une histoire d'amour, ça commence bien! Ensuite, il s'agit d'une héroïne forte. Ca aussi ça me parle! Enfin, l'histoire se situe durant la seconde guerre mondiale. C'est une période qui me fascine, je lis tous les livres qui me tombent sous la main sur cette période. Il faut savoir que pour mes choix "littéraires", je suis une grande romantique...

    D'où mon deuxième roman: Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon. Les fans de cette auteure s'appellent les "gabaldingues". Il s'agit là encore de l'histoire d'amour d'une femme forte, mais l'action se situe au 18ème siècle dans les highlands. Rien n'est classique dans cette saga de 9 tomes: à la fois histoire d'amour entre Claire et Jamie, roman historique qui aborde la bataille de Culloden et les débuts de l'Amérique, mais aussi roman de science-fiction ( là je sens angua saliver). En effet, Claire fait un voyage dans le temps sans faire exprès: elle passe de 1947 ( tiens tiens, on n'est pas loin de La guerre) à 1743 en passant par un cromlech.

    J'ai commencé par lire le septième tome: rentrée chez la môman, je n'avais rien à lire. J'ai donc fouillé la bibliothèque familiale et tombe sur un livre bleu turquoise ( j'adore les couleurs flashy sur les livres). L'histoire est rondement menée mais je sens que des détails m'échappent... Une petite virée dans la bibliothèque très bien fournie de Perpignan et me voilà "gabaldingue".

    En parlant bibliothèque, j'envie celle d'angua: tout un mur entier de livres, tous bien rangés, bien classés...c'est juste magnifique! Un jour, j'aurais la même bibliothèque ( là, c'est biquet qui râle, même si c'est sûrement moi qui ferais le ménage!). Et j'aimerais avoir le choix qu'il y avait à Perpignan: une bibliothèque de petite ville mais bien plus fournie que celle de Pontoise! Enfin, je ne me plains pas, j'y parfais ma culture: biographies d'illustres personnages, histoire de pays, de peuples ou de villes. C'est l'avantage d'avoir des heures de RER! D'ailleurs, je viens de finir Métronome illustré (waouh) et m'attaque à l'histoire de Grande-Bretagne.

    Enfin, je ne bats Mictor, qui m'a avouée avoir lu neuf livres et demi en trois semaines!!!!!!!!!!!!

    Donc vous ne m'en voudrez pas si je change ma signature aujourd'hui???

    Petit rat...

    ps: ça me rappelle la souris de l'appartement de ma môman...

    Pin It

    6 commentaires
  • Oui je sais, je vous délaisse un peu... Mais je suis en plein conseils de classes , entre autres choses! Cependant, je n'ai pas sacrifié ma sacro-saint balade du samedi... Cette fois-ci, c'était autour du monopoly.

    Monopoly gént!

     

    Alors moi, dans ce jeu, je veux à tout prix les gares. L'investissement est vachement rentable, puisque pas de maison à construire...enfin, c'est mon avis. Mais vu que c'est mon blog et mon article, ben je vais commencer par une gare.

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Ce qu'il y a de bien à habiter à Pontoise, c'est que j'ai des trains pour arriver dans trois gares différentes. Cette fois-ci, j'ai choisi la gare saint Lazare ( je vous le dis au cas où vous ne sauriez pas lire). De là, je passe par le boulevard Haussmann, boulevard qui n'a rien à voir avec le jeu en question, mais bon, il fallait bien à un moment donné que je parle du personnage! Certains voient en lui un génie pour ces grandes avenues lumineuses, d'autres lui en veulent d'avoir détruits de nombreux trésors du passé. Où je me situe? Ben le boulevard Haussmann, c'est là où il y a le printemps (c'est de saison) et les galeries Lafayette... Et puis, j'ai réussi à trouver des vestiges du moyen-âge! Il ne faut pas oublier qu'il s'appelait Georges-Eugène, il fut assumer quand même. Bref, tout ça pour dire qu'il a fait du bon boulot, chapeauté par l'empereur Napoléon III.

    Monopoly gént!

    Le bâtiment que l'on peut voir date de la fin du 19 ème siècle. Suite à un incendie, on reconstruit le magasin grâce à des financements divers, puis on l'agrandit et on relie le tout par un sous-sol. Tout nous rappelle la belle époque: balcons, escaliers de style Art nouveau, même la devise:" La cliente a toujours raison".

    Monopoly gént!

     

    A l'époque, ces dames allaient aussi à l'opéra...justement, j'y arrive.

    Monopoly gént!

    L'opéra garnier, dont l'impératrice Eugénie se demandait quel style c'était. On lui a poliment répondu" Mais du Napoléon III!". De là où j'ai pris la photo, on ne voit pas la troisième statue sur le toit, celle du centre. Elle représente Apollon et ne sert qu'à agrandir la taille de l'édifice. C'est vrai que Garnier était un peu imbu de lui-même. Pour vous imprégner du personnage, il aurait dit "il n'y a pas à choisir entre les arts, il faut être bon dieu ou architecte".  

    Quand on s'approche du parvis, il y a du monde qui visite, ça c'est sûr! Mais surtout, on peut apercevoir quatre statues: La musique instrumentale, l'Harmonie, La danse et Le drame lyrique. Elles ont toutes très belles, mais La danse, à l'époque, a fait scandale.

    Monopoly gént!

     

     

    Mais bon, je ne suis pas là que pour voir l'extérieur, aujourd'hui je vais visiter l'opéra! Je me dirige donc vers la gauche. On arrive dans un rotonde, juste en dessous de la salle des spectacles. Il y a plusieurs entrées, il ne fallait pas que les différentes classe sociales rentrent par le même endroit. J'arrive alors sous l'escalier. C'est un peu compliqué d'expliquer l'agencement des pièces, alors je mets juste des photos, qui parlent d'elles-mêmes:

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Evidemment, j'en ai plein d'autres, même si l'éclairage tamisé donne parfois des résultats bizarres! Notamment, impossible d'avoirs une image nette du foyer: lieu où tout le monde se réfugiait pendant les entractes. C'est bien dommage pour vous, on dirait la galerie des glaces de Versailles! C'est absolument époustouflant. De chaque côté de la pièce, il y a une horloge. Une a une particularité:

    Monopoly gént!

    Pour sortir, il faut passr par l'inévitable boutique: j'ai valeureusement résisté aux petits chaussons repetto et autres bijoux pour retrouver le soleil et les chinois ( ils vont tous faire les boutiques). Et là commence mon périple. En sortant, je tombe sur le café de la paix: Emile Zola et Maupassant y avaient leurs habitudes (je suis fâchée avec l'un et suis en train de réapprécier l'autre). Et là, je me remémore la petite fiche verte:

    Monopoly gént!

    J'adore les trois fiches vertes, presque autant que les gares! Et en marchant pour de vrai, je comprends pourquoi...Au n°14, les frères Lumière effectuèrent la première projection de leurs courts métrages à l'hôtel Scribe. Imaginez les gens ébahis devant L'arrivée d'un train en gare de La Ciotat.

    Monopoly gént!

    Au n°28, l'Olympia. Dommage qu'aujourd'hui, ce ne soit "que" Yannick Noah.

    Monopoly gént!

    Je continue tout droit pour arriver place de la madeleine. Je commençais déjà à avoir faim, mais avec toutes les épiceries fines, ça ne s'est pas arrangé!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Bon, j'avoue, j'ai craqué! Je suis passée rue royale pour acheter un sandwich et aller le déguster au jardin des tuileries. Je suis quand même tombée sur quelque chose d'assez anachronique:

    Monopoly gént!

    Apposé là pour la guerre de 1914 par le maire du 8 ème arrondissement, cet avis est resté là jusqu'à qu'un homme la protège d'une vitrine en 1919. Depuis, elle est restée là...enfin selon la légende. Parce qu'en vrai, cette photocopie daterai des années70.

    Ah! J'oubliais... je suis passée par là:

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Et oui, j'ai trouvé la 'famille" des rouges et de jaunes.

    Suite à mon pique-nique impromptu, j'ai aussi pris le soleil en lisant un bon bouquin. Bref, j'ai eu le sentiment d'appartenir à cette race étrange que sont les parisiens...

    Mais je n'ai pas fini ma balade! Pour continuer dans cette belle époque, il fallait absolument passer par la place Vendôme

    Monopoly gént!

    La photo n'est pas mirobolante, mais la place est en travaux... Revenons tout de même sur l'histoire de cette place: Hardouin-Mansart est chargé par le roi soleil de créer une place, pendant de la place des victoires, pour "assainir" le quartier. Personne ne veut habiter là, on retransforme alors la place. Des accords sont passés avec des financiers. Durant la terreur, elle s'appelait la place des piques, nom dans l'air du temps! La colonne au centre, qui remplace une staue d'un roi, est formée avec le bronze des canons ennemis et raconte toute la campagne d'Austerlitz. Un petit tour...et là, la rue que tout le monde veut dans le monopoly!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    J'ai fini par deux galeries couvertes: le passage Choiseul et la galerie Vivienne. Il n'en reste plus beaucoup dans Paris mais elles sont typiques du 19 ème siècle. Percées dans les immeubles ou entre les immeubles, elles permettaient d'abriter des intempéries une clientèle aisée.

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Elles ont une lumière particulière et certaines abritent des salons de thé de luxe. Bon, il me manquait ma robe à crinoline! Après tout ça, je n'avais qu'une gare, je ne pouvais décidément pas me contenter de ci peu. Je me dirige donc vers la gare du Nord. En chemin...

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

    Monopoly gént!

     

    Il me manque encore plein de rues, de gares, mais bon, j'ai un bouquin palpitant qui m'attend... et puis, j'ai quand même la rue de la paix. Vous allez me dire qu'il manque le plus important de tous mes articles sur Paris...LA maison  particulière. J'ai deux explications à vous fournir, vous choisirez:

    * la maison du fantôme, c'est à dire l'opéra garnier. C'est aussi la maison des petits rats et des carpes dans ses sous sols. Je pense que c'est déjà pas mal en soit!

    * ou alors, pour rester dans le thème, vous vous imaginez bien que je n'ai pas assez d'argent pour me payer une rue de Paris. Si je n'ai pas la propriété, pas de construction...

    Sur ce, j'ai du repassage et de la vaisselle ( passionnant hein??)Monopoly gént!

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Aujourd'hui, j'avais envie de partager une petite anecdote...promis, toute petite!

    Ouech! Ouech!

     

    Suite à mes courses, ayant plus que respecté mon budget, j'ai décidé de retourner dans le centre commercial pour me faire un petit plaisir. Je vous passe ma frénésie de boutiques, mais j'été raisonnable( je suis dans ma période bleue, comme Picasso!).

    Donc, en sortant avec mes paquets, une ouech ouech m'aborde. Avec le sourire et sans tracts particuliers donc pourquoi pas... En plus, elle a de l'humour: elle m'avertit direct que c'est pas pour me draguer... Comme c'est une fille, ben c'est marrant...

    Deuxièmement, avant de me vendre son truc ( parce qu'il y avait un truc à vendre...), elle me demande si j'ai quelque chose contre les jeunes des cités. Bon alors, comment dire, j'ai franchement ri en lui disant que j'étais prof, donc que les jeunes de banlieue, je les avais un peu tout le temps devant moi. J'ai donc plutôt intérêt à les supporter. Et là, la ouech ouech se transforme. Elle n'en revient pas! Déjà, elle me donne 5 ans de moins ( ça fait toujours plaisir après les "madames" des vendeuses), mais en plus elle me sort:" mais faut faire des études non?" Oui, c'est un peu bac +5 maintenant, même si j'ai réussi à passer pile la bonne année ( celle où on rentre dans le métier à bac +3 et où on est payé comme les bac +5. Euh, faut pas se leurrer, on est dans la fonction publique, donc c'est pas vraiment folichon). Et quand elle apprend que j'enseigne la physique chimie, là elle n'a plus de voix( remarquez que ça repose). En même temps, ma môman ne comprend pas pourquoi ce choix, mon frère n'y comprend rien et s'en fout, mon parrain se moque de moi dès que j'aborde le sujet des sciences, alors bon...

    S'ensuit alors son barratin pour me vendre des dessins pour que les jeunes fassent du sport, etc... Je n'ai jamais de monnaie sur moi, c'est ballot quand même! Elle me dit qu'ils acceptent les cartes bancaires, là faut pas rêver! J'ai failli lui dire que je l'avais pas sur moi mais j'étais pas crédible avec mes achats!

     

    Sinon, infos en vrac:

    *Ce week-end, j'ai gagné au billard contre biquet pour la deuxième fois. Il dit qu'il est devenu mauvais, moi je suis sûre que je me suis améliorée ( gros lol).

    *Je suis à la recherche d'un nouveau surnom pour madame Kinder. Oui, bébé est né ( d'ailleurs, je félicite la maman pour son travail et les parents pour l'heureux évènement).

    Ouech! Ouech!

    *Je ne suis pas sûre de pouvoir vous écrire cette semaine ( je me noie sous les vêtements à repasser et accessoirement sous les conseils de classe)

    * Cherche à joindre mictor désespérément pour balade samedi dans Paris ( on dirait une petite annonce...).Ouech! Ouech!

    Pin It

    1 commentaire
  • Il y a comme une impression de printemps dans l'air. D'ailleurs, je vous écris de mon balcon, avec mes lunettes de soleil de star, entourée des mes plantes qui ne sont pas encore mortes. Non, je n'ai pas les mains vertes( j'ai même réussi à faire crever un bambou du bonheur. Biquet n'en est toujours pas revenu!)

    La bonne odeur qui sort du four

    La bonne odeur qui sort du four

     

    Revenons à mon four: je me suis enfin mise au ménage.  J'ai briqué mon studio mais il me semblait trop propre (lol) donc j'ai re-sali pour renettoyer. L'objet des ces salissures? Des lasagnes à la bolognaise. C'est juste une tuerie.

    Pour 6 personnes, il vous faut:

    1 oignon

    1 échalote

    2 carottes

    1/4 de céleri rave

    2 boîtes de sauce tomate

    350 g boeuf hâché

    1 verre de vin rouge

    pâtes à lasagne

     

    Commencer par éplucher les légumes. Hâcher les carottes et le céleri rave. Faire de même avec l'oignon et l'échalote. Dans une grande casserole, faire revenir l'oignon et l'échalote dans de l'huile d'olive. Ajouter les carottes et le céleri rave, remuer. Dans une poële, cuire la viande hâchée et déglacer au vin rouge. Transvaser ensuite dans la casserole, ajouter un bouquet aromatique ( thym, laurier, ...), la sauce tomate et laisser mijoter une bonne demi-heure.

    A côté, préparer une sauce béchamel Puis monter les lasagnes: dans un plat, commencer par une couche de béchamel. Placer dessus les pâtes, puis la sauce bolognaise et couvrir de fromage râpé. Répéter cette succession de couches en terminant par le fromage. Enfourner à 180° pendant 35 min.

     

    Une super odeur envahit alors votre cuisine, sans parler du bohneur de vos papilles! Bon évidemment, on est bon pour se refaire une manucure, mais je pense survivre à tout ça. Sur ce, je vais vous laisser, je dois légumiser!La bonne odeur qui sort du four

    Pin It

    6 commentaires
  • J'ai un coming out à faire: j'aimes les listes. (Je suis sûre que ma môman a eu peur. Peut-être même biquet! )

    Revenons à mes listes.

    Internet...

    Pour mes courses, j'en fais toujours une. Pour ma valise aussi. Pour les choses à faire, les cours à préparer... Bref, je pense que vous avez compris le principe, je fais beaucoup de listes mais je n'ai jamais réussi à faire une liste de liste. D'ailleurs, je n'en comprends pas le principe ( peut-être môman???). Pourquoi je vous dis ça aujourd'hui? Ben, en ce moment, chez moi c'est un peu Tchernobyl. Du coup, j'ai fait une liste pour me motiver à ranger/nettoyer/repasser(remarquez que je suis pas sûre que ça marche...). Et puis, je me suis dit qu'un article sous forme de liste, ça pouvait être sympa. Me manquait juste le thème, coup de fil à madame Kinder qui m'a inspirée le thème d'internet.

    Hum, je crois qu'il vous faut une explication! Madame Kinder, en ce moment, c'est ça:

    Internet...


    Elle va bientôt mettre bas ( ça vient d'elle, promis!) et a lancé un jeu sur face de bouc: deviner le sexe du bébé et la date d'arrivée. Le plus proche gagne une tablette de chocolat. Je suis très intéressée par ce prix, donc j'ai mis toutes les chances de mon côté: voyance, intuition féminine, forme du ventre, caractère de futur chieur bébé d'après celui des parents... Mais je m'égare. Je trouve l'idée bien sympa, mais comment faire sans internet?

    Donc première liste: ce que nous a apporté internet

    *les mails: pour le boulot, les amis, la famille. Les textos, c'est bien aussi. Les coups de fils, c'est encore mieux. Et une petite carte postale, ça fait toujours plaisir ( message personnel).

    *les sentiments: je parle pas de meetic mais internet permet de garder le contact avec les amis ou la famille, ceux qui sont loin. Ca permet aussi de reprendre contact ou de redécouvrir des gens. Bon il y a aussi meetic, c'est vrai...

    *les informations: si je veux avoir le numéro de la pizzeria d'à côté, les horaires d'ouverture du bureau de la poste, le programme télé, ... C'est bien sûr accessible sur des bouquins/ pages jaunes, mais tellement plus rapide sur internet.

    *le shopping: je suis un peu accro au shopping (promis je me soigne), mais il y a quand même des choses trop bien sur internet. Par exemple, pour les billets de train ou d'avion, on peut choisir son billet, comparer les prix, privilégier tel horaire et tout ça sans se déplacer de la maison. Mais on peut aussi trouver des articles spécifiques ( je viens de craquer lamentablement sur deux bentos. Mais avais-je besoin de deux bentos supplémentaires???).

    *les loisirs: bon en plus de trouver l'info sur internet, on peut s'occuper tranquille dans son canapé. Vive le replay, les magazines en ligne,la musique en ligne ...

    *les économies: on y trouve des recettes de cuisine, des tutos de tricot, des idées pour les radins, des bons de réduction, etc...

    *l'anonymat: on peut chercher des choses qu'on ose pas demander en vrai.

    En fait, on y trouve tout et n'importe quoi sur internet, et c'est bien le problème! Mes élèves ne connaissent que l'ami wiki pour faire des recherches ou google pour l'orthographe. Mais des fois en tapant une recherche, on tombe sur des choses bizarres.

    Mais le plus important, c'est que grâce à internet, vous avez découvert mon BLOG!!!

    Internet...

     

     

    Pin It

    7 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires